Journée technique « désilage à l’automotrice » le 13 mars dans le Calvados

La Fédération des cuma de Basse-Normandie organise une journée techique le vendredi 13 mars.

Au programme : ateliers techniques, démonstrations dynamiques avec 4 constructeurs, interventions d’experts et témoignages.

Pour en savoir plus, cliquez ici pour consulter le site web de la Fédération des cuma de Basse-Normandie.

 

A vendre – Lucas Autospire, 12 m³ – 4 roues motrices, directionnelles – 3 600 h

Cuma les Blés d’Or, la Verrie (85) dans le cadre de son renouvellement, vend sa désileuse automotrice.
Lucas Autospire, 12 m³ – 4 roues motrices, directionnelles – 3 600 h – 3 ans  au 15/11.
Prix  : 68 000 € à débattre, contact au 06.87.47.30.96

La distribution de fourrages à MécaElevage

Une démonstration de distribution de fourrages est prévue au programme de la journée MécaElevage, le 19 juin 2014 à Bressuire (Deux-Sèvres).

Au programme : Bélair Gabare DT 1928, Faccia Technology Aries LD 140, Matrix Rover, Kuhn SPW 16 Compact, LucasG Autospire 120, Pöttinger Faro 4000D, Silofarmer Saba 16, Storti Dobermann SW 180 HS et Trioliet Smartrac 1000…
Lire la suite Sur Entraid.com

 

Désileuse automotrice : Le réseau cuma chez Lucas G

Des administrateurs et des animateurs cuma ont été reçus par la nouvelle direction de la société Lucas G à la Verrie en Vendée, le 16 avril dernier. Belle occasion de voir en fonctionnement leur désileuse automotrice.

Régis Legendre, nouveau directeur, a fait part à cette délégation cuma, de la volonté de la société Lucas G de développer la désileuse automotrice dans les groupes cuma.

La société a travaillé avec la cuma les Blés d’or de La Verrie, pour améliorer, optimiser et présenter une nouvelle version de leur désileuse automotrice Autospire. Les améliorations sont bien réelles selon Claude Fruchet  adhérent/chauffeur de la désileuse automotrice.

Désileuse automotrice Autospire Lucas G

 LE DÉSILAGE DANS LA CUMA DES BLÉS D’OR :
  •  Deux tournées de 34 et 42 km sur 7 exploitations (5 en lait et 2 en viande).
  •  3.2 Millions de quota théorique
  •  La distribution a lieu 6 jours/7
  •  La machine : Lucas G Autospire, 12 m3, 4 roues directionnelles, tapis de distribution arrière (droite/gauche), moteur Deutz 140 ch, réservoir carburant 240 Litres, cabine Manitou (suspensions hydrauliques)

NE RATER PAS LE MÉCAÉLEVAGE LE 19 JUIN À BRESSUIRE, AU PROGRAMME UN ATELIER SUR GROUPE DÉSILEUSE AUTOMOTRICE

Pour connaître le programme cliquer ICI

Apres midi desilage cuma au lycée Agricole de Thère jeudi 10 avril

Programme

* présentation désileuse automotrice

* démonstration de machines

* présentation des groupes Cuma et des coûts de distribution par Nathalie Pignerol Fédération des cuma de Basse Normandie

* point de vue d’un exploitant adhérent à une CUMA (cuma du Pont Louvigny)

Le projet est un PIC de BTS ACSE tel : 0616777075

desilage lycee de there

Rencontre désilage à Magny le Désert (61).

Une rencontre sur le désilage avait lieu le 26 février dernier à Magny le Désert (61).
La matinée était consacré à des échanges en salle et l’après midi à la présentation de la gamme Faresin sur le terrain.
La Fédération des Cuma de Basse-Normandie était partenaire des Ets Douillet pour l’organisation de la journée au même titre que Orne Conseil Elevage et CER France Orne.
Avec 108 cuma de désilage, un chiffre en constante augmentation, le réseau Cuma Ouest à pu communiquer sur le fonctionnement de ces groupes.
Ils sont variés, allant de 1.5 à plus de 6 millions de litres de lait par Cuma, de 150 à plus d’1 million de litres par exploitation, de 4 à 16 exploitations adhérentes, avec des tournées de 15 à 50 km par jour. 90% des Cuma ont un salarié.

16€ par jour pour un quota de 350 000 litres, c’est le coût de la distribution dans un système en cuma désileuse automotrice, incluant la main d’œuvre. Ce montant moyen a été calculé par les fédérations des cuma de l’Ouest suite à un suivi des groupes en fonctionnement. Selon le choix de matériel et le recours ou non à de la main d’œuvre, le coût de revient annuel se situe entre 10 et 20 €/1000 litres pour une exploitation. La moyenne régionale est de 17€/1000 litres.

CERFrance Orne a présenté une étude de CERFrance Mayenne Sarthe sur les Cuma désilage.
Ce qu’il faut en retenir c’est que la désileuse automotrice participe à l’amélioration de la productivité de la main d’œuvre sans dégrader la rentabilité de l’exploitation. A main d’œuvre équivalente, les exploitations adhérents à une cuma de désilage produisent plus de lait (+ 69 500 l /UTH) et ont une plus grande SAU (+ 10 ha/UTH), sans augmenter leurs charges de mécanisation.
Aujourd’hui, la désileuse automotrice est un outil de production qui attire de plus en plus d’éleveurs. Quand cela est possible, dans des zones à bonne densité laitière, le plus économique pour accéder au mélange de qualité tout en gagnant du temps reste la cuma de désilage.

cuma Distriloga (22) : La désileuse automotrice préserve le fourrage

La machine ne possède pas de fraise mais une scie et un large convoyeur.

Renouvellement de la désileuse à la cuma Distriloga, à Illifaut (22). Pour sa quatrième machine, la cuma a choisi une 17m3 de marque Trioliet, achetée 170 000 €.

Les agriculteurs ont été séduits par le système de chargement original, qui évite le défibrage des fourrages. La machine ne possède pas de fraise mais une scie et un large convoyeur.

Le fourrage se trouve ainsi préservé lors du chargement. Il reste au chauffeur à bien gérer le temps de mélange pour garder la qualité des brins.

Lire la suite sur  www.entraid.com

Démonstration en Mayenne le 24 janvier

Un groupe d’élève de BTS ACSE de la Futaie (Port Brillet) organise le 24 janvier 2014, avec l’appui de nombreux partenaires (FD CUMA 53, CER, KUHN), une journée sur les désileuses automotrices en cuma.

Une machine sera présente. Elle sera examinée dans les moindres détails durant l’après-midi avec l’appui d’un concessionnaire.

Deux rations seront étudiées : ration à base de fourrage sec et ration à base de maïs. Cette démonstration permettra de traiter les grands thèmes en lien avec le désilage :

  • Concilier efficacité alimentaire et temps de travail, l’impact économique sur les exploitations des groupes désileuses,
  • Organisation des groupes de désilage,
  • La ration mélangée pourquoi et comment ?

Tous les agriculteurs sont invités à participer à cette journée qui aura lieu à Cossé le Vivien, au lieu-dit Le Grand Bois route de Quelaine St Gault.

Pour plus de renseignements COLAS Emeric 06.86.51.54.67 ou emeric-53@hotmail.fr.